Contrôle de la pression différentielle, salles blanches et salles d'opération

1-3 à 3
Dans une salle blanche ou une salle d'opération, on crée une surpression par rapport aux zones environnantes. La surpression est obtenue en soufflant dans l'espace davantage d'air propre qu'il n'en n'est aspiré.

Par la surpression, l'ouverture d'une porte génère toujours un flux d'air de l'intérieur vers l'extérieur qui empêche toute bactérie nocive et tout virus de pénétrer dans la salle blanche. Pour vérifier si la surpression reste présente, un contrôle doit être mis en place à l'aide d'une mesure de pression différentielle. Ce système mesure la différence de pression entre la salle blanche et le couloir ou le sas.

Sas

Dans la plupart des cas, il existe un sas entre le couloir et la salle blanche. Dans les salles d'opération et les salles blanches, le sas est utilisé comme vestiaire, mais aussi comme tampon supplémentaire entre le couloir (sale) et la salle blanche. On crée souvent aussi une surpression dans le sas par rapport au couloir. Celle-ci est cependant toujours inférieure à la surpression de la salle blanche, sinon l'air du sas pourrait pénétrer dans la salle blanche.

Solutions

Hitma Instrumentation propose différentes solutions pour le contrôle et la surveillance de la pression différentielle. Les possibilités vont des manomètres de pression différentielle avec alarme audiovisuelle qui peuvent être montés sur un mur et des transmetteurs aveugles montés au-dessus du plafond à des solutions personnalisées avec commande par écran tactile et témoin de statut rouge-vert.

chat uitgeschakeld voor Frans